Le casino Caesars de Windsor esquive de justesse la grève de ses employés

Share!Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

La direction du casino Caesars de Windsor a finalement conclut une entente avec la section locale 444 du syndicat Unifor quelques minutes avant minuit ou avant la date fixée pour le débrayage. Si toutefois, les deux parties n’aurait pas parvenu à un accord, cela aurait abouti à une grève qui aurait vu l’arrêt des opérations du casino.

Casino Caesars de Windsor - Canada
Bien que l’heure et le lieu de la réunion n’aient pas encore été annoncés, les employés du casino s’apprêtent à voter la ratification ce vendredi.

Une dure bataille pour le casino Caesars

Le président de la section locale 444 de Unifor, James Stewart, a déclaré que le processus d’obtention de l’accord avait été une bataille énorme qu’il avait même mentionné “inquiétant”. Ce n’était que juste avant la date limite que la direction du casino Caesars Windsor a finalement accepté les termes proposés.
James Stewart président de la section locale 444 de Unifor

On a été très clairs sur notre position et la compagnie a des objectifs différents.

Même si aucun détail précis n’a été révélé au sujet de l’accord, M. Stewart ajoute que même si des compromis doivent être faits, il estime que les membres seront satisfaits des conditions stipulées dans l’entente.

Le président et chef de la direction du casino Caesars de Windsor, Kevin, a loué les efforts de la section locale 444 d’Unifor, laissant entendre que c’est grâce au travail du syndicat que les deux parties ont pu parvenir à une entente acceptable .

Une grève évitée de justesse

Ce ne sont pas les premiers employés du casino Caesars de Windsor qui ont menacé de faire grève lors des négociations commerciales. En avril 2004, le casino (encore connu sous le nom de «Casino Windsor») a connu une fermeture de 41 jours, après que les représentants des casinos et des syndicats ne sont pas parvenus à un accord. Une comparaison entre les rapports trimestriels annuels a révélé plus tard que la fermeture a coûté au moins 63 millions de dollars de revenus potentiels au casino.

Il est donc prudent de supposer que les membres clés du casino Caesars sont heureux que la grève des employés fût évitée en toute sécurité.

Pour en savoir plus sur les dernières nouvelles des casinos, assurez-vous de consulter le meilleur casino en ligne du Canada (qui, évidemment, n’est pas affecté par les grèves!).