HAUSSE D’IMPÔT SUR LE REVENU DES CASINOS AU JAPON

Share!Share on FacebookTweet about this on TwitterPin on PinterestShare on Google+

Tous les regards se tournent vers le Japon depuis sa légalisation sur les jeux d’argent en 2016. La nation insulaire, étant l’une des régions des plus peuplées d’Asie, a attiré beaucoup d’attention depuis lors. Ceci est principalement dû aux retards dans le suivi des règlements du jeu de hasard.

En avril 2017, des propositions ont été rejetées par le parlement Japonais pour «manque de détails». Toutes les autres propositions étaient destinées à être reçues au mois de décembre, mais cela a été retardée en raison des élections anticipées. Jusqu’à cette semaine, lorsque des règlements tels que la taxe de casino ont été soumis à la Diète nationale.
Taxe sur les Casinos Japonais considérés

Certaines des mesures les plus argumentées comprennent la décision de limiter les citoyens japonais à se rendre au casino pour jouer. Suite à une initiative nationale, les visites japonaises au casino seraient traçables grâce aux numéros d’identité. Ajouté à cela pourrait être un frais d’inscription obligatoire de près de 25 $ CA. Il semble que le gouvernement a du mal à trouver un équilibre entre les opérateurs de casino et protéger les joueurs compulsifs.

PROPOSITION DES CASINOS SUR LA TAXE

Cette semaine, le gouvernement japonais examine les lois ci-dessus. Pour le moment, ils se concentrent plus sur le taux de l’impôt sur les revenus des casinos. En 2016, les autorités espéraient que l’autorisation des casinos attirereront davantage de touristes au Japon. Toutefois, en mettant en place cette hausse sur la taxe impose sur les revenus des casinos, ils pourront perdre cet objectif. Selon les rapports, les casinos sont soumis à un impôt de 50% sur le produit brut des jeux. En comparaison à Las Vegas, qui préconise 7,75%, c’est assez élevé.

D’autre part, les opérateurs de casino de Macao paient 39%. À Singapour, ils ne paient que 22% du chiffre d’affaires du marché. Il y a une utilité pour cette hausse de taxe sur les opérateurs, selon le Japan Times. Les revenus seront répartis également entre le gouvernement fédéral et les villes où les casinos sont gérés. L’argent sera utilisé pour lancer des campaignes de jeu responsable pour les joueurs compulsifs et garantir la coordination des dispositions nationales de sécurité sociale.

LE FUTUR DES JEUX D’ARGENT AU JAPON

Un projet de loi est attendu d’ici juin 2018, ceci est prévu, bien que le contenu n’est toutefois pas encore décidé. Jusqu’à présent, les investisseurs espèrent toujours que le marché sera en leur faveur. Les fonctionnaires, cependant, semblent jouer leurs cartes avec soin pendant qu’ils considèrent le cadre réglementaire.